Rubriques > Justice alimentaire et Droit universel, Accessibilité, Sécurité Sociale de l’Alimentation >

La "sécurité sociale" de l’alimentation déclinée en expérimentations locales

Accessibilité alimentaire / Sécurité Sociale de l’Alimentation

 La "sécurité sociale" de l’alimentation déclinée en expérimentations locales 30.05.24
Plusieurs expérimentations ont été récemment lancées afin de mettre en place une "sécurité sociale de l’alimentation" pour tous, à l’instar du modèle de la "Sécu" à la française avec sa carte Vitale.
https://www.bfmtv.com/economie/consommation/la-securite-sociale-de-l-alimentation-declinee-en-experimentations-locales_AD-202405290517.html

 Sécurité sociale de l’alimentation : une solution pour mettre fin au système indigne de l’aide alimentaire et réorienter notre modèle agricole 17.05.24
Depuis 2019, l’idée de mettre en place en France une sécurité sociale de l’alimentation a émergé de manière structurée. Ce projet vise, d’une part, à mettre en œuvre le droit à l’alimentation — et donc à mettre fin au système jugé indigne de l’aide alimentaire — et, d’autre part, à favoriser une transition des filières alimentaires vers des pratiques plus respectueuses de l’environnement et de leurs acteurs. Pour comprendre ce concept, nous avons interviewé Tanguy Martin, coauteur avec Sarah Cohen d’un ouvrage qui en expose les fondements.
https://www.sciencesetavenir.fr/nutrition/securite-sociale-de-l-alimentation-une-solution-pour-mettre-fin-au-systeme-indigne-de-l-aide-alimentaire-et-reorienter-notre-modele-agricole_178288

 La sécurité sociale de l’alimentation : une bonne idée ? 28.03.24
Ces derniers mois, l’agriculture a été sur le devant de la scène dans l’actualité. La principale demande des agriculteurs et agricultrices semblent être d’avoir une meilleure rémunération. Les principales mesures mises en place par le gouvernement visent à simplifier (affaiblir ?) les normes environnementales… Nous ne sommes pas sûrs que cela répond vraiment à la demande. Par ailleurs, dans un contexte de dérèglement climatique, ce type de mesure nous semble au mieux court-termiste, au pire contre-productive.
Voilà pourquoi nous avons choisi le sujet sur la sécurité sociale de l’alimentation pour notre notre infographie. À nos yeux, c’est une solution intéressante à la crise agricole actuelle. Elle a le mérite de prendre soin de la rémunération des agriculteurs & agricultrices ET de mettre en place des critères environnementaux. C’est pas chouette ça ?
https://lesecolohumanistes.fr/securite-sociale-de-lalimentation/

 RDA #45 : une sécurité sociale de l’alimentation ? 28.03.24

Alors que l’année a débuté par une révolte de nos agriculteurs, les mesures du gouvernement ne se sont pas vraiment attaquées aux racines du problème...Alors cette semaine, on a choisi de creuser une proposition qui revient de plus en plus : la Sécurité Sociale de l’Alimentation.
https://www.youtube.com/watch?v=Ep-sxaKg4DQ

 La SSA un projet émancipateur pour prendre soin des hommes et de la planète 12.03.24
C’est quand même pas normal que dans le pays de la bouffe, il y en ait qui n’en aient pas assez ! 1985, c’est avec cette phrase que Coluche lance les Restos du coeur. 40 ans plus tard, face à l’échec des politiques alimentaires qui n’ont pas été menées, un projet émerge : La SSA projet politique, systémique, alternatif.
Politique : pensé par et pour les citoyens hors des normes comptables, des priorités et du fonctionnement du capitalisme.
https://ceriseslacooperative.info/2024/03/10/la-ssa-un-projet-emancipateur-pour-prendre-soin-des-hommes-et-de-la-planete/

 « Pourquoi il est urgent de mettre en place la Sécurité sociale de l’alimentation »
Alors que la colère agricole gronde toujours et que s’allongent les files d’attente aux distributions alimentaires, les signataires de cette tribune plaident dans Vert pour la mise en place d’une carte vitale de l’alimentation dotée de 150 euros mensuels.
https://vert.eco/articles/pourquoi-il-est-urgent-de-mettre-en-place-la-securite-sociale-de-lalimentation

 150 euros par mois pour s’acheter des aliments bio : l’ambition de la Sécurité sociale de l’alimentation 6.03.24
Lancée par les activistes de Dernière Rénovation, la campagne « Riposte alimentaire » vise à instaurer une Sécurité sociale de l’alimentation. Un dispositif particulièrement ambitieux, porté depuis plusieurs années par le Collectif pour une Sécurité sociale de l’alimentation.
https://lareleveetlapeste.fr/150-euros-par-mois-pour-sacheter-des-aliments-bio-lambition-de-la-securite-sociale-de-lalimentation/

 « Puisque l’alimentation n’est pas une marchandise comme les autres, étendons les principes de la Sécurité sociale à l’alimentation » 25.02.24
Face à la « violence alimentaire » que connaissent un nombre croissant de Français, l’anthropologue Bénédicte Bonzi, le paysan Jean-Claude Balbot, l’économiste Maxime Combes et l’agronome Mathieu Dalmais proposent, dans une tribune au « Monde », la création d’une nouvelle branche de la Sécurité sociale permettant à la fois d’éradiquer la faim, de rendre l’agriculture juste et soutenable et de renforcer la démocratie.
https://www.lemonde.fr/idees/article/2023/09/26/puisque-l-alimentation-n-est-pas-une-marchandise-comme-les-autres-etendons-les-principes-de-la-securite-sociale-a-l-alimentation_6191050_3232.html


 Vidéo de la première séance du séminaire SSA de Réseau Salariat avec Agnès Delefortrie et Sébastien Levionnois 04.01.24

Agnès Delefortrie travaille dans le secteur agricole depuis plus de 10 ans et est actuellement consultante au sein de la coopérative d’activité et d’emplois Les Champs des Possibles. Elle est membre bénévole et administratrice de l’association Les Greniers d’Abondance.
Sébastien Levionnois est chercheur en agroécologie au Cirad à Montpellier, et membre bénévole de l’association Les Greniers d’Abondance, qu’il représente au sein du Collectif National pour une Sécurité Sociale de l’Alimentation.
Les Greniers d’Abondance est une association nationale fondée en 2018 dont la principale raison d’être est la création de communs pour la transformation des systèmes alimentaires. Ses principales activités sont (i) la recherche-action sur l’état des lieux et les voies de durabilité et de résilience des systèmes alimentaires, (ii) la sensibilisation grand public ou politique, (iii) le soutien à différents acteurs par son expertise, et (iv) le développement d’outils en libre accès (rapport, application Crater, etc). L’association est membre du Collectif Nourrir, du Collectif National pour une Sécurité Sociale de l’Alimentation et de l’Alliance pour les Transitions Agricoles et Alimentaires, ALTAA.
https://www.reseau-salariat.info/videos/2024-01-04/
https://www.youtube.com/watch?v=A1EjbIcv5sc&t=1777s

 Agriculture : cette solution dont Macron ne veut pas 03.02.24
Mercredi 31 janvier au soir, des militant·es écologistes ont collé dans Paris des affiches pour soutenir le mouvement agricole et appeler à la grève générale, ainsi que promouvoir un concept de plus en plus populaire et d’ores et déjà expérimenté à Dieulefit, Strasbourg et Montpellier : la « sécurité sociale de l’alimentation » (SSA). Explication.
https://mrmondialisation.org/securite-sociale-alimentation-crise-agricole/

 Vidéo : Séance de l’université des savoirs associatifs sur la sécurité sociale de l’alimentation Jeudi 12 octobre 2023 - 18h au Carrefour parisien des associations 75012 Paris

 Paris, Montpellier, Toulouse... La révolution de la sécurité sociale alimentaire 1.12.23
Entre 100 et 150 euros crédités par personne pour freiner la précarité alimentaire en France tout en encourageant une production locale et durable, voilà l’objectif de la sécurité sociale de l’alimentation. Après Montpellier, Toulouse ou encore Bordeaux, la capitale va expérimenter en 2024 cette idée révolutionnaire.
https://www.novethic.fr/actualite/social/consommation/isr-rse/paris-montpellier-grenoble-la-revolution-de-la-securite-sociale-alimentaire-151918.html

 Revivifier l’arbre de la sécu par l’ajout d’une branche alimentation 30.11.23
En 2021 était votée la Loi pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous, dite « Egalim 2 ». On allait voir ce qu’on allait voir, les agriculteur·rices seraient mieux payé·es, les consommateur·rices pourraient manger sainement à leur faim, le capitalisme alimentaire en sortirait moralisé, et tout le monde serait rasé gratis. Patatras, en 2022 et 2023, l’inflation est repartie à la hausse, particulièrement pour le prix des denrées alimentaires.
https://france.attac.org/nos-publications/les-possibles/numero-37-automne-2023/dossier-planification-de-la-bifurcation-ecologique/article/revivifier-l-arbre-de-la-secu-par-l-ajout-d-une-branche-alimentation

 Accessibilité alimentaire : quel rôle pour les organisations paysannes ?, Pôle InPact, juin 2023

Par Rédaction SoliCagnole

Le jeudi 30 mai 2024

Mis à jour le 30 mai 2024