L’alimentation et la crise climatique 5.05.24
Il est impossible de lutter contre la crise climatique sans repenser la manière dont nous produisons et consommons les aliments. Le système alimentaire, responsable de plus d’un tiers des émissions mondiales de gaz à effet de serre, est un facteur clé du changement climatique, mais en subit également les conséquences : les populations sont confrontées à des difficultés croissantes dans la pratique de l’agriculture, de l’élevage et dans l’accès à l’alimentation. Il faut de toute urgence transformer nos systèmes alimentaires pour nous adapter. Mais pour ce faire, il faut bien comprendre quel est le problème et quelle est la solution.
https://grain.org/fr/article/7131-nouvelle-affiche-sur-l-alimentation-et-la-crise-climatique

 Inflation alimentaire : derrière les chiffres, le pouvoir des entreprises 14.04.24
De grandes manifestations agricoles ont éclaté dans au moins 65 pays au cours de l’année écoulée. De l’Inde au Kenya en passant par la Colombie et la France, le désespoir a atteint un point de rupture. Les communautés agricoles avertissent qu’en l’absence de meilleurs prix et d’une plus grande protection, leur avenir est menacé. Depuis plus de trente ans, des mouvements paysans comme La Via Campesina dénoncent l’Organisation mondiale du commerce et le nombre croissant d’accords bilatéraux de libre-échange qui détruisent leurs moyens de subsistance.
https://grain.org/fr/article/7127-inflation-alimentaire-derriere-les-chiffres-le-pouvoir-des-entreprises

 Développement des marchés, affaiblissement de la souveraineté alimentaire : les 10 ans de l’Initiative chinoise des Nouvelles routes de la soie 1.02.23
En octobre 2023, des délégations de 140 pays se sont réunies à Pékin pour marquer le 10e anniversaire de l’Initiative chinoise des Nouvelles routes de la soie, également appelée Initiative route et ceinture (BRI - Belt and Road Initiative). Dans le contexte des problèmes économiques et des tensions actuelles de la Chine avec les États-Unis, le troisième forum de l’Initiative des Nouvelles routes de la soie était censé marquer l’abandon des investissements majeurs à l’étranger dans des projets de grande envergure. L’Initiative des Nouvelles routes de la soie devait désormais se concentrer sur des projets plus petits et plus respectueux de l’environnement. À une importante exception près toutefois : le secteur agro-alimentaire. Le commerce des produits alimentaires entre la Chine et ses partenaires de la BRI a en fait bondi de 162 % au cours des dix dernières années, atteignant 76,1 milliards de dollars[1].
https://grain.org/fr/article/7100-developpement-des-marches-affaiblissement-de-la-souverainete-alimentaire-les-10-ans-de-l-initiative-chinoise-des-nouvelles-routes-de-la-soie

Par GRAIN

Le dimanche 5 mai 2024

Mis à jour le 5 mai 2024