Rubriques > Agir en Région > Pays de la Loire >

Loire-Atlantique : Ce jardin réunit alimentation bio et solidarité

 Ce jardin de Loire-Atlantique réunit alimentation bio et solidarité 24.05.24
Lors des portes ouvertes, samedi 25 mai 2024, l’équipe du Jardin de Cocagne de Carquefou souhaite faire découvrir le maraîchage biologique et l’accompagnement du chantier d’insertion.
https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/carquefou-44470/ce-jardin-de-loire-atlantique-reunit-alimentation-bio-et-solidarite-bb270dc6-184f-11ef-97b8-64c655b424e0

 Quelle résilience alimentaire pour Nantes Métropole ? 18.04.24
À l’heure actuelle, si toute la surface agricole utile de la métropole produisait pour ses habitants, celle-ci ne permettrait de nourrir que 6,8 % de la population métropolitaine, soit aux environs de 44 400 personnes (CRATer, 2024). En effet, selon Carl Gaigné (2011), un Français a besoin en moyenne d’environ 0,18 hectare de culture et 0,12 hectare de prairie permanente pour se nourrir. L’ADEME (2020) estime de son côté que 0,43 ha de surface agricole par an et par personne sont nécessaires pour soutenir le régime alimentaire actuel d’un Français.
Ainsi, on comprend que, contrairement à ce que l’on peut entendre parfois, l’agriculture urbaine ne suffira jamais à alimenter l’ensemble de la population d’une métropole. En effet, pour nourrir Nantes Métropole et ses 647 000 d’habitants, il est théoriquement nécessaire de mobiliser plus de 194 000 hectares de surfaces agricoles, soit quasiment 4 fois plus que la surface de la métropole nantaise elle-même. En se basant sur les données de l’ADEME (2020), la surface nécessaire s’élèverait même à plus de 278 000 hectares d’hectares, soit 5,5 fois plus que la surface de Nantes Métropole.
https://www.loire-atlantique.resiliencealimentaire.fr/quelle-resilience-alimentaire-pour-nantes-metropole/

Par Rédaction SoliCagnole

Le vendredi 24 mai 2024

Mis à jour le 24 mai 2024